Histoire du Yacht Club de Cannes

Histoire

C’est en grande partie grâce au yachting que « Cannes la jolie », qualifiée dès 1896 de « Cowes de la Méditerranée » par le Prince de Galles, futur Edouard VII, est devenue ce fleuron de la vie mondaine connu dans le monde entier, et ce n’est qu’après guerre que le cinéma a pris le relais comme moteur principal de cette notoriété.

En 2020, le Yacht Club de Cannes va fête ses 160 ans d’existence.

1857 –  Construction du premier Yacht cannois

Le Yacht Club n’existe pas encore mais Cannes va assister à la construction du premier Yacht cannois.

Anciens ingénieurs des Ponts et Chaussées et canotier émérite – c’est ainsi que l’on nomme à l’époque les yachtmen français – le parisien Léopold Bucquet est venu à Cannes pour soigner sa santé fragile. Très vite, la nostalgie des régates sur la Seine le reprend. Fasciné par l‘eau bleu de la rade, il décide d’adapter les bateaux d’eau douce sur lesquels il a navigué et dessine son premier voilier, « l’Alma », réalisé en 1857 par un constructeur naval local, Honoré Arluc. Ainsi le premier Yacht à sillonner les eaux cannoises est français.

Gagnés par l’enthousiasme canotier, quelques passionnés passent commande auprès d’Honoré Arluc. Celui-ci construit des Yachts d’après les plans fourni par Bucquet. En l’espace de quelques mois, le constructeur met à l’eau « Lero » (1858) à Alphonse Gioan, puis « Olga » à Eugène Tripet-Skrypitzine, ancien Consul de France à St Petersbourg. En 1859, « Touriste » rejoint la petite flotte et remplace « Alma» jugé trop lent par son concepteur et propriétaire. Plus tard, toujours d’après les plans de Bucquet, Arluc réalise « Fantaisie » au Duc de Vallombrosa. Dans l’intervalle, ces pionniers sont rejoints par Turcat qui mouille dans le port son cotre « Jeannette ». Il ne leur reste plus qu’à organiser les premières régates de Cannes.

Il est important de noter que ces initiatives marquent le début de l’image internationale de Cannes et constituent les premières actions qui vont faire de Cannes un carrefour international et faire entrer la ville dans l’ère du Tourisme. Le Yacht Club de Cannes est en quelque sorte le précurseur du développement économique cannois.

1859 -1860, C’est l’acte de naissance du Yacht Club de Cannes

Impossible d’imaginer des régates sans le support d’un club. Sur l’initiative de Bucquet, Tripet-Skryptizine, Béchard et Colquhoum, la Société des Régates de Cannes est fondée au printemps 1859. Des pêcheurs cannois se joignent à cette première et disputent la première régate jamais organisée ici. L’événement est 100 %  français.

Lors des saisons suivantes, les hivernants étrangers viendront renforcer la flotte des concurrents.

A partir de 1861, le Duc de Vallombrosa préside aux destinées de la Société des Régates. Personnalité dynamique, le Duc apporte aux régates de Cannes le prestige qui aujourd’hui encore, attire les meilleurs régatiers du monde.

En 1863, il organise les premières régates de Méditerranée entre grands voiliers. Quatre concurrents sont au rendez vous. « Queen of Island » de monsieur Dupont de la Tuilerie ; « Cutler» du Compte de Garbel, Président de la Société des régates de Monaco ; « Gleam » d’un yachtman anglais et « Hornet » de monsieur Moos, membre du Royal Yacht Squadron qui s’adjuge le premier prix.

Le 1er octobre 1864, le Cercle Nautique de la Méditerranée ouvre ses portes sur la Croisette. Les fondements de la plaisance à Cannes sont établis.

Dans les années 1891-1914, toutes les cours d’Europe assistent aux somptueux galas donnés par l’Union des Yachtmen de Cannes.

Le temps passé. Que sommes nous devenus ?

En 1887, la Société des Régates de Cannes disparaît suite à des dissensions politiques. Elle est aussitôt remplacée par un nouveau club, la Société Nautique de Cannes, crée par la ville, jusqu’à la création en 1891 de l’Union des Yachtmens de Cannes.

Que de chemin parcouru depuis la première régate organisée par la toute nouvelle Société des Régates de Cannes le 15 août 1860 pour l’Empereur Napoléon III et l’intense activité du Club aujourd’hui.

Si la Société des Régates avait – et c’était déjà une belle performance – rassemblée cinquante souscripteurs, le Yacht Club de Cannes et ses 550 membres se positionne parmi les clubs les plus importants qui se consacrent à la voile et c’est aussi l’Association vraisemblablement la plus ancienne et la plus importante de Cannes.

Située à la Pointe Croisette, ses activités s’organisent sur un espace d’environ 600 mètres carrés, face aux îles de Lérins, comprenant ses bureaux pour la partie administrative et sportive, les vestiaires et sanitaires, l’école de voile et de compétition, son aire de mise à l’eau, le pool-house avec son bar et son restaurant.

Ce positionnement est idéal et correspond très exactement à toutes les attentes liées à la vocation du club.

Il a, en plus, la possibilité d’offrir à ses adhérents l’une des 130 places dont il a usage dans le cadre d’une convention passée avec la ville, qui sans réserve, soutient le club dans toutes les situations.

Le site maritime est particulièrement apprécié de nos compétiteurs car ils disposent de deux plans d’eau, la rade Est et la rade Ouest, dans un cadre marqué r la présence des deux superbes îles Sainte Marguerite et Saint Honorat et qui permet de naviguer par de nombreux temps.