26
Sep-2020

Un bon millésime 2020 pour les Régates Royales

2020, News, Régates   /  

Le rideau est tombé en beauté ce samedi sur la 42e édition des Régates Royales, qui a tenu toutes ses promesses malgré le contexte sanitaire actuel. Yachts classiques, One Ton Classic et Tofinou ont en effet joué aujourd’hui le dernier acte de la pièce qui s’est déroulée sans faute note sur le plan d’eau cannois toute la semaine. A l’exception de quelques rebondissements liés à une météo capricieuse qui a privé la flotte de régate mardi et vendredi. Cela n’a pas empêché l’ensemble des concurrents présents à Cannes, propriétaires comme équipiers, de passer une excellente semaine en mer inscrite sous le signe de l’élégance, du fair-play et de la compétition.

Comme chaque année, les Régates Royales ont sacré de beaux vainqueurs dans toutes les classes. Chez les Big Boats, Moonbeam of Fife s’est adjugé la victoire aux dépens de Tuiga et d’Elena of London, tout comme Il Moro di Venezia chez les Classiques. Ce dernier s’est imposé devant Eugenia V et Hilaria.

De son côté, Endrick a survolé les débats dans le groupe Epoque Aurique – 15 m. Le bateau suisse, vainqueur des trois courses de la semaine, devance Lulu et Nin au classement général. En Epoque Aurique + 15m, c’est le « nouveau venu » Scud qui a dominé les débats. Viola et Chinook n’ont rien pu faire et terminent respectivement 2e et 3e.

En Epoque Marconi + 15 m, Skylark of 1937 monte sur la 1ère marche d’un podium 2020 complété par Rowdy et Meerblick. Tout comme Ellad en Epoque Marconi – 15 m, qui précède One Wave et Harlekin au classement général.

En Tofinou, Pitch s’est adjugé la victoire au classement général devant Outsider et Team 42. Maria Giovanna II a quant à lui remporté la Tonner Classic Cup. Sagittarius et Arcadia complètement le podium.

Un bilan positif pour le Yacht Club de Cannes

La satisfaction est également de mise du côté du Yacht Club de Cannes, qui a dû composer avec un contexte sanitaire compliqué cette année. « L’édition 2020 a été particulière du fait de la pandémie qui nous a amenés à supprimer toutes les festivités à terre ainsi que le Village. C’était une décision difficile à prendre mais je ne regrette pas », se félicite Jean-Pierre Champion, président du Yacht Club de Cannes. « Nous avons reporté tous nos efforts sur l’eau. Nous nous attachons à proposer les courses les mieux préparées et exécutées possibles pour que les concurrents prennent un maximum de plaisir à y participer. Nous n’avons pas failli à la tradition cette année. Au contraire, nous l’avons renforcée avec la mise en place de bouées dynamiques qui permettent de ne pas mouiller d’ancre. C’est très bon pour l’environnement et les fonds marins, et cela permet d’avoir des parcours adaptatifs », poursuit-il. Un atout non négligeable notamment pour la mise en place des parcours des anciens quillards olympiques. « Les Dragon, 5.5 Metre et les Star, que nous sommes très heureux d’avoir réinvités cette année, sont des bateaux superbes. J’espère qu’ils reviendront. Nous espérons également voir le retour des 6mJI et des 8mJI, qui font partie de l’ADN de Régates Royales », précise-t-il. Avant de conclure : « Cette édition n’a pu se tenir qu’avec le soutien important, et pas seulement sur le plan financier, de la Ville de Cannes et du Conseil Départemental des Alpes-Maritimes. Mais également de nos partenaires privés que sont la Banque Populaire Méditerranée, qui nous a rejoints en 2019 en tant que partenaire majeur du Yacht Club de Cannes et des Régates Royales, et Marinepool, notre équipementier depuis de nombreuses années ».

« Notre partenariat avec le Yacht de Cannes et les Régates Royales est une formidable occasion de réaffirmer notre présence sur toutes les rades du territoire, déclare de son côté Cécile Pagès, directrice de la communication Banque Populaire Méditerranée. Plus qu’une compétition, les Régates Royales sont une tradition, le rendez-vous des passionnés de l’histoire du yachting, un univers légendaire fait de splendides bateaux, pour certains centenaires ou classés monuments historiques. Nous sommes très heureux de participer cette année encore à cette belle aventure, une histoire de partage et de transmission ».

La remise des prix pour les yachts classiques, One Ton Classic et Tofinou a eu lieu en début de soirée sur la terrasse du Yacht Club de Cannes. Une belle manière de clore la 42e édition des Régates Royales et de donner rendez-vous à tous en 2021.

Demain, près d’une vingtaine de bateaux prendront le départ de la Coupe d’Automne du Yacht Club de France pour rallier Saint-Tropez.

Les vainqueurs de l’édition 2020 par classes

Star (après 6 courses, 5 retenues) : Asteria 6 (MON)
Dragon (après 5 courses, 4 retenues) : Rocknrolla (RUS)
5.5 Metre (après 4 courses, 3 retenues) : Otto (NOR)
Big Boats : Moonbeam of Fife (FRA)
Epoque Marconi +15 m : Skylark of 1937 (GBR)
Epoque Marconi – 15 m : Ellad (FRA)
Classiques : Il Moro di Venezia (ITA)
Epoque Aurique + 15m : Scud (ITA)
Epoque Aurique – 15 m : Endrick (SUI)
One Ton Classic (après 4 courses, 3 retenues) : Maria Giovanna II (FRA)
Tofinou (après 4 courses, 3 retenues) : Pitch (FRA)

 

CLASSEMENTS

 

Photo : Robin Christol / Régates Royales

 

0

 goûts / 0 Commentaires
Partager cet article:

Archives

> <
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec